Français aux USA : à quoi s’attendre à l’entrée ?

Il n’est pas toujours facile d’entrer aux États-Unis, même avec un visa d’immigrant ou un visa temporaire valide en main. Si vous arrivez aux États-Unis en tant qu’immigrant ou avec un visa de non-immigrant (ou en provenance d’un des pays qui n’exigent pas de visa mais une autorisation ESTA comme la France), la première personne que vous rencontrerez à votre arrivée, que vous veniez par voie aérienne, terrestre ou maritime, sera un agent des douanes ou de la protection des frontières.

L’agent examinera votre passeport et vos documents afin de vérifier si vous avez reçu l’autorisation d’entrer aux États-Unis, ainsi que tout renseignement qui pourrait vous en interdire l’accès. Si vous entrez avec un visa d’immigrant, vous devrez remettre l’enveloppe scellée et non ouverte contenant vos documents de visa. Préparez tous vos documents. Les agents du CBP sont formés pour être « sceptiques » : la sécurité est leur première préoccupation.

Préparez-vous à faire face aux files d’attente et aux retards

Il se peut que vous rencontriez des retards lorsque votre nom est vérifié dans diverses bases de données informatiques. Les agents sont également à l’affût de personnes qui pourraient utiliser un visa de touriste ou autre visa de non-immigrant pour entrer aux États-Unis à des fins illégales ou pour un séjour permanent. Même si votre visa et vos intentions sont valides, si l’agent découvre un problème ou s’il croit que vous mentez ou représentez un risque pour la sécurité, on peut vous refuser l’entrée à la frontière, vous renvoyer dans votre pays d’origine et vous interdire de revenir pendant cinq ans.

Une façon de raccourcir cette partie du processus est de présenter une demande au programme Trusted Traveler du gouvernement des États-Unis, offert uniquement aux personnes provenant de pays considérés à faible risque. L’approbation signifiera qu’au lieu de vous tenir debout dans les longues lignes de contrôle et d’inspection des passeports, vous pourrez entrer en utilisant un guichet dédié. L’exception est si vous apportez certaines marchandises ou de grandes quantités de devises, auquel cas vous devez passer par la ligne d’inspection principale, même si vous avez été approuvé comme voyageur de confiance.

Préparez-vous à répondre aux questions des responsables du PRC

Voici les questions auxquelles vous aurez probablement à répondre. Cependant, l’agent est libre de vous poser à peu près n’importe quelle question. Vous augmenterez vos chances d’être traité avec respect en restant poli et calme.

Pourquoi êtes-vous en visite aux États-Unis ? Votre réponse doit correspondre à votre visa (ou aux conditions légales d’admission sans visa). Si, par exemple, vous avez un visa de visiteur mais que vous dites que vous venez chercher un emploi, vous serez mis sur le prochain vol retour. Ou si vous entrez avec une carte Green Card « basée » sur le mariage, vous ne devez évidemment pas dire, « Je viens ici pour commencer une révolution ! » Votre réponse doit montrer que vous n’avez pas l’intention de violer les lois américaines.

Où allez-vous loger ? Particulièrement si vous venez pour un séjour temporaire, l’agent veut savoir que vous avez des plans clairs pour ce que vous allez faire aux États-Unis. Si vous n’avez pas d’endroit où loger auparavant, l’agent pourrait se demander si vous devriez être autorisé à entrer.

Qui allez-vous visiter ? Encore une fois, c’est une question qui s’adresse surtout aux touristes. L’agent veut s’assurer que vous avez des plans clairs et légaux.

Combien de temps resterez-vous ? Si vous arrivez avec un visa d’immigrant (dont la demande de résidence permanente a été approuvée), il est peu probable qu’on vous le demande. Pour les visiteurs à court terme, cependant, l’agent veut savoir que vous n’avez pas l’intention de rester plus longtemps que vous ne le devriez. Même si votre visa indique « entrée multiple » ou « un an », il se peut que vous ne soyez pas autorisé à rester pendant cette période, le registre d’arrivée et de départ I-94 vous indiquera la date à laquelle vous devez partir. L’I-94 n’est disponible qu’en ligne, si vous arrivez par voie aérienne ou maritime.

Combien d’argent apportez-vous ? Cette question s’adresse aux visiteurs temporaires ; l’agent veut savoir si vous serez en mesure de couvrir vos dépenses pendant votre séjour aux États-Unis.