N’allez pas dans ces pays si vous voulez un jour visiter les USA !

Le 45e président des États-Unis, Donald Trump, connu pour ses émissions de télévision comme The Apprentice, a pris une décision radicale qui a un impact sur ceux qui souhaitent voyager aux États-Unis et qui ont la citoyenneté de l’un des 38 pays du programme d’exemption de visa. Sous l’administration de Barack Obama, à partir de mars 2011, une question a été incluse dans le formulaire de l’ESTA pour vérifier si des personnes avaient déjà posé les pieds en Iran, en Irak, en Syrie, en Libye, au Soudan, en Somalie et/ou au Yémen. Le président Trump utilise maintenant cette question pour refuser l’entrée aux personnes qui se sont rendues dans l’un des sept pays mentionnés. Voici ce qu’il faut avoir pour maximiser vos chances d’aller aux USA sans problème !

La politique, plus que jamais partie prenante

M. Donald Trump a exprimé sa volonté de renforcer les patrouilles frontalières et d’établir des mesures plus strictes pour ceux qui souhaitent visiter le sol américain. Toutefois, l’information concernant cette décision en particulier était rare et elle a déjà eu un impact négatif sur les personnes qui n’étaient pas au courant de cette clause d’immigration modifiée et qui change tout pour certains, même s’ils sont de bonne foi. Cette nouvelle politique imposée par l’administration américaine actuelle signifie que votre ESTA vous sera refusée si vous visitez ces pays « interdits », selon les termes de l’administration Trump.

Les données montrent qu’en Europe, il y a eu une augmentation des requêtes sur les moteurs de recherche pour des destinations comme l’Irak et le Soudan. Ces deux pays ont suscité un intérêt particulier chez les voyageurs et il est probable que peu de gens connaissent la nouvelle politique d’immigration et ses implications. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est assez courant de se rendre dans la liste des pays cités, notamment pour les affaires ou pour ce que l’on appelle aujourd’hui le « tourisme de guerre ».

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Actuellement, le programme d’exemption de visa permet aux citoyens des pays membres du VWP de se rendre aux États-Unis via le système électronique d’autorisation de voyage ou communément appelé ESTA. Ce système a été mis en place pour simplifier le processus et fonctionne par l’approbation préalable des demandeurs. L’application en ligne ESTA est assez accessible et les gens ont besoin d’un passeport biométrique valide et d’une carte de débit ou de crédit pour payer les frais administratifs.

Si vous songez à visiter les États-Unis, mais que vous avez visité l’un ou plusieurs des sept pays, vous devrez faire une demande de visa ESTA et de visa touristique classique. Il est important de souligner que même si vous n’avez pas visité les sept pays énumérés ci-dessus, l’ESTA pourrait vous être refusé pour d’autres raisons, par exemple si vous avez donné une réponse mensongère à l’une des questions du VWP. Soyez très attentif lorsque vous remplissez la demande !